[(oui|=={oui}|oui)
]
imprimer

accueil > Projets > Interview Soirées Métissées Avonden

Interview Soirées Métissées Avonden

Questions de Liselore Vandeput (sociaal cultureel werker diversiteit - Everna) à Bénédicte Williot (chargée de projets et de communication - L’Entrela’) pour l’Everna Magazine (novembre-décembre 2018).

Pourquoi avoir créé les Soirées Métissées ?

Les Soirées Métissées sont nées en 2013 à partir d’un constat frappant : travailleurs socioculturels, artistes et citoyens se rejoignaient tous dans un même désir d’expression, de partage et d’échange. C’est dans ce contexte que L’Entrela’ et Everna ont décidé de travailler ensemble : afin de mettre des espaces d’expression à disposition de tous les artistes en herbe, qu’ils soient amateurs ou en phase de professionnalisation. Le projet est accueilli dans un lieu partenaire différent à chaque date et offre aux participants des conditions professionnelles. A la fois interculturelles, intergénérationnelles et pluridisciplinaire, les Soirées Métissées touchent donc de nombreuses personnes en mêlant scènes ouvertes, expositions et dégustations culinaires. Le public lui-même est actif car il peut, à chaque soirée, voter pour ses artistes favoris et ainsi offrir aux gagnants l’occasion d’être programmés à un événement ultérieur de plus grande ampleur.

Comment s’est déroulée la première édition ?

La première édition a tout de suite été un succès, tant du point de vue des artistes que du public. Dès le départ, cela a également été très motivant pour nous en tant qu’organisateurs, d’autant plus que par la suite, nous avons reçu de nombreuses nouvelles candidatures des quatre coins de Bruxelles, mais aussi de toute la Belgique et même du nord de la France !

Comment les Soirées Métissées sont-elles vécues par le public ?

L’événement accueille tout le monde, toutes origines sociales et culturelles confondues. Le temps d’une soirée, le lieu d’accueil vit au rythme du vernissage et des prestations scéniques. Les artistes, pour la plupart amateurs ou semi-pro invitent leurs amis et leurs familles. Tout ce petit monde se mélange, se côtoie, dans des espaces intimistes et chaleureux. A chaque date, c’est un véritable foisonnement créatif et humain !

Quelle est la plus-value d’un tel événement pour les artistes ?

Pour les artistes, c’est l’occasion de faire des rencontres qui peuvent déboucher sur de nouvelles collaborations. De plus, nous leur proposons parfois des résidences pour les soutenir dans leur processus créatif et leur démarche de professionnalisation. Certains d’entre eux passent ensuite à la radio et sont programmés dans des festivals de plus grande ampleur. Nous en sommes très fiers !

Quelles sont les évolutions du projet ?

La principale évolution porte sur l’élargissement du projet au niveau territorial. A partir de la troisième saison (2015-2016), nous avons en effet scellé de nouvelles collaborations dans le nord-ouest de Bruxelles avec le Centre culturel « La Villa » et le Gemeenschap Centrum « De Zeyp » de Ganshoren ainsi qu’avec le GC « De Platoo » de Koekelberg. Dès la saison suivante (2016-2017), nous avons décidé, pour valoriser ce partenariat, de créer, en plus du prix du public, un prix « coup de cœur du jury » sous forme de résidences d’artistes et d’expositions dans les lieux partenaires.

Pour la saison qui s’annonce, nous accueillons encore de nouveaux partenaires : « Archipel 19 » pour Berchem-Sainte-Agathe et Koekelberg et le Centre culturel « L’Armillaire » de Jette. Grande nouveauté également : en 2019, les lauréats du prix du public seront programmés à Archipel 19 plutôt qu’au Festival « Patchwork » à Evere comme c’était le cas jusqu’ici. Ce projet créatif et festif a donc encore de beaux jours devant lui !

Envie de rejoindre l’aventure ?
www.soireesmetisseesavonden.be